Prends-le-départ-avec-confiance-nous-dit-le-Bateleur

Le Bateleur Prend le départ avec confiance. Les figures symboliques du Tarot reproduisent toutes les étapes du chemin initiatique. Nous savons que l’élévation spirituelle permet à l’individu de se libérer de ses propres contraintes. Effectivement, ses attachements font de lui ‘’un être soumis’’ à la matière.

Afin d’échapper à cette dépendance, des méditatifs ont développé des images inspiratrices propices à l’étude secrète. Elles furent le symbole de reconnaissance de l’occultisme. Ainsi que le moyen d’enseigner la quintessence de l’absoluité à partir d’un divertissement insignifiant

Regardons avec attention l’image du Bateleur

Nous voyons un jeune homme coiffé de l’insigne d’éternité. Sa main gauche tient une baguette. Il se maintient devant une table où sont posés divers outils. 

Pour nous aider à une compréhension. Je vous rappelle l’évolution de l’iconographie. À savoir que le jeu des tarots a subi des transformations en fonction des modes concernant les doctrines ésotériques. Les modifications de figuration peuvent se considérer comme des pertes ou des tentatives de sursymbolisation envers les premiers sens des symboles des imagiers. Chaque novateur donne un style différent aux figures tarotiques, images, lettres, chiffres se revisitent. 

Nous pouvons le constater lorsque l’on découvre les diverses cartes. Dans certaines, les outils du bateleur se figurent par la coupe, l’épée, le denier. Ils symbolisent les quatre éléments : l’eau, l’air, la terre. Le bâton-baguette représente le feu.

Dans le tarot de Marseille, nous pouvons observer les accessoires déposés sur sa table. Les dés expriment son destin. Le chiffre 1 et 5 égales 6. Le début d’action donnera l’expérience. L’épée-couteau et son étui. Une coupe, des pièces-deniers, et un sac qui reçoit ses essais. 

Nous retrouvons plus ou moins la même signification en ce qui concerne les couleurs, les formes, les poses des personnages

La notation des couleurs et des poses

Le jaune, l’or, le soleil signalent ce qui est précieux, la sagesse divine, l’intelligence. La couleur chair de la peau, de la matière. Le noir désigne le néant, l’ignorance, l’aveuglement. Le blanc de la pureté, signe d’expérience d’intégration. Le vert de la nature stimule la croissance, l’adaptation, l’évolution. Le bleu céleste profond représente la personnalité réceptive, l’intuition, le féminin. Le rouge incarne l’action, la passion physique, les pulsions, le masculin. 

La gauche évoque le féminin, le passé, ce qui fut, les traditions, les acquisitions. Je regarde en moi. La droite exprime le masculin, le présent, le but, le progrès. J’observe l’autre. 

Les jambes croisées figurent le renoncement de la réalisation ou de la réflexion

L’emblème du Bateleur

Bateleur-lemniscate
Bateleur lemniscate

Son chapeau forme un huit couché symbolisant l’infini ainsi que les réincarnations successives. La lemniscate réunit en son signe deux cercles interactifs des causes et des effets. Les motifs entrainent les interventions, elles-mêmes deviennent des buts qui produisent d’autres conséquences dans l’incommensurable. Les tons rouge et vert de sa coiffure s’associent à la croissance dans l’action. Son couvre-chef rappelle le mouvement perpétuel. 

Ses cheveux blancs évoquent la pureté de ses pensées. La table de couleur chair représente le plan terrestre de 3 dimensions dans lequel il va s’exprimer. Seuls trois pieds sont visibles, le quatrième est inapparent. Debout sur ses jambes, le bateleur à un pied bleu – féminin, réception – et un pied rouge – masculin, actif — 

Le Bateleur est un personnage androgyne, sa nature bisexuée révèle un parfait équilibre entre les forces mâles et femelles. 

La synthèse des mythes du bateleur le définit comme le magicien, le chaman, l’enchanteur, le guérisseur, le devin. C’est un érudit, il sait orienter sa vie. Il s’associe à Mercure, ce qui souligne son pouvoir de médiation entre les mondes. En astrologie, Mercure est la planète des communications, de l’intellect, de la raison, de l’enseignement. 

Dans un tirage. C’est l’heure de démarrer un projet. De prendre en charge sa destinée. De concrétiser ses réflexions.

Un autre regard sur le Bateleur

En se montrant sous les traits d’un jeune homme qui joue avec sa baguette.  Accapara-t-il l’attention des spectateurs par ses jongleries ou bien entreprendra-t-il une voie intérieure d’études ? Est-il une personne avec ses certitudes, ses simulations ? Au cours de son ”apprenti sage”, des clefs lui sont proposées pour qu’il puisse ouvrir les portes de sa conscience par des compréhensions. Les utilisera-t-il ?

Le bâton dans la main gauche (masculin – actif) lui permet d’agir dans et sur l’espace palpable. Dans ce but, il procède à la transmutation, s’il se positionne en alchimiste. En réalité, il apprend à changer une substance en une autre. L’attribut du bâton est le commandement que nous recevons du Divin. C’est le pouvoir de maitriser le monde matériel afin de l’utiliser pour le transformer en Énergie-Lumière.

L’individu profane s’exerce dans l’illusionnisme, tour d’adresse d’apparences dans lesquelles il se laisse prendre. 

L’initié étudie l’art de tromper le regard. Ipso facto, il peut dire « Je vis dans ce monde, mais je ne suis pas de ce monde »

Sois dans tes Œuvres comme tu es dans tes pensée

Le Tarot inculque les principes d’une personnalité vraie, d’une pensée autonome. Le néophyte se dégage ainsi de l’enchainement collectif. D’autant que la recherche de vérité avec ses risques dangereux est une aventure des plus exigeante. Son contraire, la fausseté fait la connaissance du semblant, du mou, de l’inconsistant. Le novice devient la marionnette amassant pour d’autres le produit de son incessant labeur. Toute ardeur disciplinée mène à l’animation de la Maitrise puisque sans mouvement, il n’y a pas de départ. La Passion qui avance en appui avec la raison permet d’échapper à l’errance. 

Comme le dit Virgile « le miel que vous produirez, ne sera pas pour vous ».

sciences-de-lêtre
Sciences de l’être

C’est l’initiation à la science de l’Être

Les épreuves de l’existence sont innombrables. Elles ont pour but l’éducation de la volonté d’accomplir ou non certains choix. Le Bateleur est similaire à Père-Mère Céleste, sans cesse intervenant. Du seul fait que l’action est l’identité de l’introspection. L’incréé pense les univers, ils surgissent. S’il s’en détourne, ils disparaissent. 

L’individu incarné se place dans un cadre concrétisé. Sa réflexion devient agissante en s’actualisant. Il fait usage de ce milieu pour le transformer en le conformant à sa conception.

Le Bateleur part à la conquête de l’infini. Ses pieds prennent une assise dans l’espace matériel. Ses gestes, ses paroles utilisent ce monde, son recueillement tend vers le Céleste. 

Il parviendra au commandement, lorsqu’il se sera dominé lui-même. Se libérant de l’inconscient collectif humain en se dégageant des tentations de la charmeuse Maya. 

L’alchimiste cherche à remonter à son Origine, à sa Source d’Esprit Divin. Il ambitionne ses efforts à être présent en elle après avoir dépassé le concept inférieur de la séparation. C’est le travail que le Bateleur devra accomplir avec les Maitres des Arcanes Tarotiques. Contrairement au profane, qui s’endort dans sa condition.

Écoutons le Bateleur — premier arcane I

Je Suis le Bateleur, celui qui vient s’incarner sur la Terre à chaque fois qu’il y a enfantement. 

Je t’accompagne durant toute ton existence. Au début de celle-ci, tu n’es pas conscient de ma présence. Peut-être, ne le seras-tu jamais. 

Parfois, mon influence se révèle au moment où tu entreprends des recherches sur les pourquoi, les comment. Dans ces instants-là, je peux te dévoiler mon Essence, qui est tienne. J’émane de l’Unité, toi aussi. 

Malheureusement en vivant ton quotidien, tu t’es éloigné de cette cohésion. Effectivement, la dualité règne sur la planète. Tu as oublié que tu viens d’un monde de véridicité. C’est ainsi que ton regard se pose sur la visibilité. Elle te semble incontestable la prenant comme véridique et unique. Il te faudra du temps pour apercevoir que les découvertes se révèlent en importance capitale ou en guise d’imprévus bénéfiques. Alors que tu cherchais quelques banalités.

Je prends plaisir à faire des surprises

Me présenter là où l’on ne m’attend plus. Je me sers d’outils insoupçonnés dont je dispose à tout moment. Tantôt farceur, je t’amuse avec mes tours de passe-passe. N’imagine pas que je sois frivole. Sérieux, je sais l’être tout autant que toi, sans m’arrêter aux dramaturges que tu aimes fixer. Un pied ici, l’autre ailleurs. J’invente l’équilibre dans ce qui te parait discordant. De ce fait, nous avons du mal à nous entendre. D’ailleurs, tu ne le peux. Ma voix ne couvre pas les hurlements habituels. Mes mots doux ne parviennent pas jusqu’à ton cœur que tu enveloppes d’innombrables peines.

 Il t’est parfois difficile d’accepter mes propos

Écoute-ce-que-jai-à-te-dire
Écoute ce que j’ai à te dire

Tu les trouves inadéquats à tes situations. À tel point que toi seul sais quelle solution t’est préférable. Si je te dis qu’il te manque des données pour une vision d’ensemble. Me croirais-tu ? Il y a dans ma besace, des indications ignorées de toi dont je dispose. 

Si tu voulais bien faire ami avec moi, notre voyage d’exploration serait riche d’enseignements. Bien plus léger sans bagages à trainer. D’ailleurs, as-tu remarqué que je n’en porte aucun. Il n’est pas nécessaire de s’encombrer de choses inutiles. Mère Nature offre l’essentiel pour poursuivre notre route. 

La différence entre moi et toi c’est que tu l’ignores. À tel point que croyant précieuses les matérialités, tu traites avec indifférence le fait qu’elles t’attachent aux lieux, aux gens, aux normes de l’existence. Pourtant, elles sont provisoires.

Laisse-les à d’autres qui viendront emprunter cette voie. Ils en auront la disponibilité. Fier, tu seras de céder à ton tour ce que certains ont édifié pour toi. 

Écoute ce que j’ai à te dire

Tu apprendras au fil du temps. Ne cherche pas l’acquisition à ton détriment. Il est fort dommage d’expérimenter les préjudices qui inscrivent des lésions intérieures. De conséquence, tu vis un sentiment d’insécurité qui t’entraine dans des voies de peurs dénuées d’espérances. Je te propose un partenariat de sûreté sans causer de blessures. Je t’accompagne avec une précision de vision garantissant la lucidité de tes mouvements. De cette conduite commune, nous traverserons monts et marées sans éprouver les inconvénients de ses pérégrinations. 

Il ne tient qu’à toi, d’entreprendre une telle exploration.

Pour conclure la première partie de l’arcane I le Bateleur 

Si vous avez l’intention d’entreprendre une telle exploration, vous pouvez m’appeler pour une consultation. Votre Bateleur vous offrira vos outils à votre progression intérieure.

De plus, avez-vous démasqué une lecture subtile dans les révélations de ce Maitre Tarotique ?

Vous pouvez m’envoyer vos découvertes dans les commentaires. Le Bateleur vous répondra. À vos crayons ….

Je poursuivrai ses divulgations dans une deuxième partie. 

Ensuite, j’aborderai d’autres lames du Tarot. 

Au plaisir de vous lire, Marie Pierre AUBERT Thérapeute Holistique

Channel des Maitres Akashiques

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source. https://akashaphilosophiempa.eu/

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

Blog: https://souffledelesprist.com/

© 2020 – Akasha MPA-Tous droits réservés

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.